Seedsman Blog
early signs male cannabis
Home » Signe précoce des plantes de cannabis mâles

Signe précoce des plantes de cannabis mâles


Si vous cultivez du cannabis pour la floraison, vous devez appliquer une stricte politique d’ “Interdit aux garçons”. C’est un spectacle que vous redoutez sans doute : une plante mâle au milieu de vos filles. Il serait préférable que vous agissiez rapidement pour l’éliminer de votre chambre de culture. Si vous êtes un producteur débutant et que vous vous demandez comment repérer les signes précurseurs des plantes de cannabis mâles, cet article est pour vous.

Plantes de cannabis mâles et femelles

Les plantes de cannabis sont dioïques, ce qui signifie qu’elles peuvent être mâles ou femelles. Si vous cultivez du cannabis pour votre propre consommation, ce sont des plantes femelles qu’il vous faut car elles produisent des fleurs. Les mâles, en revanche, n’en produisent pas. Les mâles ne sont pas pour autant inutiles. En effet, les plants de cannabis mâles sont nécessaires à la reproduction. Mais ils ont aussi plusieurs autres avantages.

Qu’est-ce qu’une plante de cannabis mâle

Un plant de cannabis mâle diffère d’un plant femelle sur plusieurs points. Les mâles ne fleurissent pas, mais d’autres caractéristiques les distinguent des plantes de marijuana femelles. Il s’agit notamment de

  • Une tige et des branches plus épaisses
  • Moins de feuilles
  • Des sacs de pollen
  • Des concentrations plus faibles en cannabinoïdes (comme le THC et le CBD) et de terpènes

La fleur étant l’attribut le plus recherché de la plante de cannabis, beaucoup de gens retirent ou détruisent les mâles dès qu’ils les trouvent. Les plantes mâles sont très intéressantes pour les breeders. Mais si ce n’est pas votre retirez les mâles de la proximité de vos femelles dès que possible.

Dès qu’un mâle commence à produire des sacs de pollen, il devient capable de polliniser les plantes femelles voisines. Lorsqu’une plante de cannabis femelle est pollinisée, elle transfère son énergie de la production de fleurs à la production de graines. Cela signifie une récolte beaucoup moins importante.

Quand peut-on savoir si une plante est mâle ou femelle ?

Malheureusement, les plantes de cannabis ont l’air identiques pendant les phases de semis et de végétation de leur cycle de vie. Il est donc difficile de sexer vos plantes à ce stade. C’est plus tard qu’il faut vous montrer vigilant.

Les plants de marijuana mâles se révèlent plus tôt que les femelles, environ une ou deux semaines plus tôt. Vos plants de cannabis entreront dans la phase de pré-floraison vers la fin de la phase végétative. C’est à ce moment-là que les mâles vont se manifester. Au cours des deux à six premières semaines de floraison, les plantes de cannabis expriment généralement leur sexe, c’est donc le moment de sortir la loupe et de commencer à enquêter.

Comment identifier les plantes de cannabis mâles

Les plantes de cannabis révèlent leur sexe sur la même partie de la plante, qu’elles soient mâles ou femelles. Dès trois à quatre semaines après la germination, les mâles peuvent se révéler. Alors que le stade végétatif touche à sa fin, vous devez vérifier les nœuds de chaque plante – l’endroit d’où les branches sortent de la tige – car c’est là que les organes sexuels de la plante se trouvent.

Mâle vs femelle :

Que se passe-t-il si vous laissez les mâles et les femelles ensemble ?

Les plants de cannabis femelles commenceront à présenter de petits poils blancs, appelés pistils. Au cours des semaines suivantes, ceux-ci vont grandir et se développer pour devenir des fleurs. Au même endroit, un plant de cannabis mâle commence à produire de minuscules petits sacs de pollen, faciles à identifier. Ces sacs de pollen ressemblent à de petites boules vertes.

Poussant individuellement ou en petites grappes, ces sacs de pollen sont le signe d’une plante mâle. Dès que vous les verrez, débarrassez-vous-en. Une fois que ces sacs de pollen s’ouvrent, le pollen se répand dans l’air et pollinise vos plantes femelles qui commenceront à produire des graines.

Les sacs de pollen s’ouvrent généralement dans les quatre à six semaines suivant la floraison. Ce pollen se fixera sur les stigmates de la femelle.

Beaucoup disent que si vous n’êtes pas sûr, il faut attendre une semaine avant de revérifier le sexe de vos plantes. Cependant, étant donné l’enjeu, il n’y a aucune raison de laisser passer une semaine. Vérifiez tous les deux jours. Il n’y a aucune garantie qu’ils se développeront à l’unisson.

Les plants de cannabis mâles sont généralement plus grands et moins touffus que les femelles, mais cela ne doit pas être la seule méthode pour déterminer le sexe. Au début, il peut être difficile de déterminer le sexe des plantes à l’œil nu, c’est pourquoi il vaut la peine d’investir dans une loupe ou un outil similaire.

L’hermaphrodisme

Si vous voyez des signes de sacs de pollen et de pistils sur les nœuds de votre plante, vous avez affaire à des plantes de cannabis hermaphrodites. Il y a de fortes chances que cela ait été provoqué par le stress. Tout, des problèmes d’éclairage aux carences en nutriments, peut provoquer l’hermaphrodisme. Cela peut se produire à n’importe quel stade du cycle de vie de la plante.

Heureusement, les vrais hermaphrodites révèlent leurs sacs très tôt, ce qui vous laisse le temps de les retirer de la zone de culture.

Comment réduire les risques de plants de cannabis mâles ?

If you’re buying regular marijuana seeds, there’s about a 50/50 chance of ending up with some male plants. While regular seeds are fine for breeding projects, it’s not ideal if you’re trying to grow marijuana for consumption. The best way to reduce your chances of finding male plants in your garden is to make sure you only buy feminized cannabis seeds and only buy from a trusted seed bank dealing in quality genetics, such as Seedsman. That way, your chances of producing Sinsemilla (seedless) cannabis increase significantly.

Les informations concernant la culture du cannabis sont destinées aux clients résidant dans des pays où cette activité est autorisée par la loi, ou à ceux bénéficiant d’une autorisation spécifique. Nous encourageons nos lecteurs à connaître et à toujours respecter sur la législation en vigueur dans leur pays.

This post is also available in: Anglais