Seedsman Blog
cannabis and coffee
Home » Que se passe-t-il lorsque vous mélangez du cannabis et du café ?

Que se passe-t-il lorsque vous mélangez du cannabis et du café ?

Il existe de nombreuses façons de commencer la journée, l’une d’entre elles étant le bon vieux café matinal. Cependant, pour ceux qui ont besoin d’une dose de caféine pour démarrer la journée, la perspective de combiner une bouffée de cannabis avec une tasse de café noir peut être un peu inquiétante. Après tout, le cannabis et le café sont réputés pour leurs effets contrastés, mais la recherche a révélé des synergies surprenantes.

Comment le café et le cannabis se complètent

Le cannabis et le café interagissent avec différents systèmes de neurotransmetteurs pour générer leurs divers effets, avec un certain degré de recoupement. Plus particulièrement, la caféine et le THC stimulent tous deux la libération de dopamine dans le cerveau, ce qui entraîne des sensations agréables.

Par conséquent, mélanger le café et le cannabis peut être assimilé à une double dose de dopamine, ce qui permet d’obtenir une dose plus importante de l’hormone du bien-être que celle que chaque ingrédient serait capable de produire seul. Des études sur des rats ont mis en évidence cet effet, avec des niveaux significativement plus élevés de dopamine identifiés dans le cerveau de ceux qui ont reçu une combinaison de café et de THC[i].

Cependant, si un peu de dopamine supplémentaire peut améliorer l’humeur, une trop grande quantité de ce neurotransmetteur peut conduire à l’anxiété et même à la paranoïa, donc si vous prévoyez de mélanger le cannabis et le café pour la première fois, il est probablement sage d’y aller doucement, pour commencer, et de n’augmenter votre dose qu’une fois que vous êtes familier et à l’aise avec les effets.

Il existe également des preuves que le café peut exacerber les déficits de mémoire associés au cannabis. Dans une étude sur des rats, de minuscules doses de THC associées à de la caféine ont inhibé la mémoire de travail au même degré que de fortes doses de THC sans caféine.

Tous ces éléments constituent une raison supplémentaire de faire preuve de prudence lorsqu’on mélange de l’herbe et du café[ii].

Comment le café et l’herbe s’opposent l’un à l’autre

Une étude intéressante sur des buveurs de café réguliers a révélé que la signalisation des cannabinoïdes dans le cerveau diminue lorsque de grandes quantités de caféine sont ingérées[iii]. Cet effet augmentait avec chaque tasse de café supplémentaire et était le plus prononcé après huit tasses, ce qui implique que l’euphorie peut être sévèrement diminuée si vous fumez un joint tout en buvant un tas d’expressos. Il convient de noter que les participants à cette étude n’ont pas réellement mélangé le café et le cannabis. Pourtant, les résultats permettent de penser que de grandes quantités de l’un peuvent affaiblir les effets de l’autre.

Cette conclusion est renforcée par une autre étude sur des singes écureuils accros au THC, qui avaient tendance à s’auto-administrer moins de cannabinoïdes lorsqu’ils étaient traités avec de petites quantités de caféine, mais à ingérer plus de THC lorsqu’ils étaient traités avec de grandes quantités de caféine. Ce comportement impliquerait que de faibles quantités de café renforcent les effets du cannabis, réduisant ainsi la quantité de THC nécessaire pour se sentir bien. En revanche, de grandes quantités atténuent l’impact de l’herbe et entraînent un désir de consommer davantage de THC[iv].[iv].

Dans l’ensemble, il est clair qu’il est nécessaire d’approfondir les recherches sur les conséquences du mélange du cannabis et du café. Des études sur les humains sont particulièrement nécessaires.

Alors, peut-on mélanger café et cannabis ?

D’après les données existantes, il semble que les effets de cette combinaison soient fortement influencés par la quantité de caféine ingérée. C’est pourquoi il est conseillé de commencer par une petite quantité de café et de prendre les choses en main à partir de là. Ceci étant dit, avec tout ce qui concerne le cannabis, c’est à vous de connaître votre tolérance.

Il va sans dire que mélanger un café fort avec un indica collant peut sembler un peu contre-productif. Si vous recherchez une variété énergisante, tenez-vous-en aux variétés à dominante sativa.

[i] Owolabi, J.O. (2017) Caffeine and cannabis effects on vital neurotransmitters and enzymes in the brain tissue of juvenile experimental rats. Annals of Neuroscience, https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5448447/

[ii] Panlilio LV, Ferré S, Yasar S, Thorndike EB, Schindler CW, Goldberg SR. Combined effects of THC and caffeine on working memory in rats. Journal britannique de pharmacologie. 2012 Apr;165(8):2529-38. – https://bpspubs.onlinelibrary.wiley.com/doi/full/10.1111/j.1476-5381.2011.01554.x

[iii] Cornelis, M.C. (2018) Metabolomic response to coffee consumption: application to a three‐stage clinical trial. Journal of Internal Medicine, https://onlinelibrary.wiley.com/doi/abs/10.1111/joim.12737

[iv] Justinová Z, Redhi GH, Goldberg SR, Ferré S. Differential effects of presynaptic versus postsynaptic adenosine A2A receptor blockade on Δ9-tetrahydrocannabinol (THC) self-administration in squirrel monkeys. Journal of Neuroscience. 2014 May 7;34(19):6480-4. – https://www.jneurosci.org/content/34/19/6480

Les informations concernant la culture du cannabis sont destinées aux clients résidant dans des pays où cette activité est autorisée par la loi, ou à ceux bénéficiant d’une autorisation spécifique. Nous encourageons nos lecteurs à connaître et à toujours respecter sur la législation en vigueur dans leur pays.

This post is also available in: Anglais