Seedsman Blog
Home » Plus de papier ? 5 façons différentes de fumer

Plus de papier ? 5 façons différentes de fumer

Nous sommes tous passés par là : vous êtes en randonnée, à la plage ou en camping dans les bois et vous vous rendez soudain compte que vous n’avez plus de papier à rouler. Peut-être même que vous êtes chez vous et que vous êtes trop paresseux (ou défoncé) pour aller au magasin en racheter. Se faire prendre de court comme ça peut être pénible, mais cela permet aussi de faire preuve d’un peu de créativité et de trouver des solutions en utilisant des moyens non conventionnels. Heureusement, il existe de nombreuses façons de fumer de l’herbe sans utiliser de papier, dont beaucoup font appel à des objets du quotidien.

Fumer de l’herbe avec des fruits et des légumes

La pipe à pomme est un moyen alternatif populaire de se défoncer que tout stoner a essayé au moins une fois dans sa vie. Pour en fabriquer une, il suffit de créer une tige au milieu de la pomme à l’aide d’un stylo, en retirant le cœur du fruit mais en s’arrêtant à mi-chemin. Ensuite, faites un autre tunnel à partir du côté de la pomme, en croisant le premier trou.

Le creux naturel au sommet de la pomme est la forme parfaite pour un bol, il vous suffit donc de le recouvrir de papier d’aluminium (en veillant à percer quelques trous dans le papier d’aluminium pour que la fumée puisse passer) et de placer votre cannabis sur le dessus. Ensuite, il suffit de l’allumer et de fumer votre herbe par le trou d’entrée du deuxième puits que vous avez fait.

La même technique peut être appliquée à d’autres fruits et légumes, il n’est donc pas nécessaire de s’en tenir aux pommes. Il est même possible de fumer de l’herbe à travers un chillum fabriqué à partir d’une carotte, simplement en creusant un bol dans la partie épaisse de la carotte et en creusant un puits qui descend jusqu’au bout.

Se défoncer de cette façon permet non seulement de se sortir d’un mauvais pas quand on n’a plus de papier, mais aussi d’ajouter un peu de saveur à son cannabis.

Fumer de l’herbe à travers une canette

Les canettes de bière et de soda peuvent également être transformées en pipes de fortune en cas d’urgence. Cette méthode est simple mais efficace et ne nécessite guère plus que de faire une entaille au milieu de la canette pour créer un bol. Après avoir percé quelques trous, fumez votre herbe en la plaçant dans le bol et en inhalant par l’embout de la canette.

Bien qu’il s’agisse d’un excellent moyen de se défoncer lorsque vous n’avez plus de papier, il faut garder à l’esprit que de nombreuses canettes sont recouvertes de peinture qui peut dégager des fumées toxiques lorsqu’elle est chauffée, et que ce n’est donc pas la façon la plus saine de fumer de l’herbe. Pour cette raison, il est probablement préférable de ne pas utiliser cette méthode trop souvent et de ne la considérer qu’en dernier recours.

Faire un Gravity Bong

Pour fabriquer un gravity bong, vous aurez besoin d’une bouteille et d’un récipient plus grand, comme un seau. Vous devrez également faire un trou dans le bouchon de la bouteille à l’aide d’un objet pointu ou d’une perceuse et vous aurez besoin d’un bol avec une tige. Ce dernier élément peut être fabriqué à partir de papier d’aluminium ou d’une peau de banane, avec un stylo pour la tige.

Remplissez le seau d’eau presque jusqu’en haut, et coupez le tiers inférieur de votre bouteille en plastique. Placez la bouteille dans le réservoir d’eau, le haut dépassant de la surface. À ce stade, vous devez remplir votre bol et le placer sur le dessus du bouchon, avec la tige sortant du trou que vous avez fait plus tôt.

Lorsque vous allumez votre herbe, tirez lentement la bouteille vers le haut et hors de l’eau. La fumée sera ainsi aspirée vers le bas et remplira la bouteille. Il est important de ne pas retirer la bouteille jusqu’à la surface de l’eau, car cela permettrait à toute la fumée de s’échapper.

Une fois la bouteille remplie, retirez le bouchon et fumez votre herbe en remplissant vos poumons de tout le contenu de votre récipient. Vous obtiendrez ainsi une explosion massive de fumée de la taille d’un bong qui a été agréablement refroidie par l’eau, ce qui donne un hit doux.

Hot-Knifing

Le hot-knifing est l’une des plus anciennes techniques connues pour fumer de l’herbe, et bien qu’elle soit passée de mode ces derniers temps, elle reste sacrément efficace. Comme son nom l’indique, il s’agit de chauffer deux couteaux – à l’aide d’une gazinière, d’un chalumeau ou même d’une flamme nue – et de presser un peu d’herbe entre eux.

La fumée se forme alors instantanément et vous pouvez soit l’inhaler directement, soit la récupérer dans une bouteille coupée en deux, ce qui vous permet d’obtenir un hit plus puissant en une seule fois.

Fumer de l’herbe à travers une pipe en aluminium

L’une des façons les plus simples de fumer de l’herbe, les pipes en papier d’aluminium peuvent être fabriquées rapidement et facilement et fonctionnent étonnamment bien lorsqu’elles sont bien faites. Commencez par enrouler du papier d’aluminium autour d’un stylo pour créer un cylindre, mais veillez à laisser un excédent à l’extrémité, afin d’avoir suffisamment de matière pour fabriquer le tuyau.

Lorsque vous moulez l’excédent de papier d’aluminium en un bol, il est essentiel de veiller à ne pas bloquer l’entrée du cylindre, car cela empêcherait la fumée de s’écouler. Vous devrez peut-être le retravailler plusieurs fois pour y parvenir, mais ce n’est pas un problème lorsqu’il s’agit d’un matériau aussi malléable que le papier d’aluminium.

Comme le prouvent ces différentes solutions, être à court de papier n’est pas une catastrophe, et il existe de nombreuses façons de fumer de l’herbe sans avoir besoin de rouler un joint. Il convient également de mentionner que cette liste est loin d’être exhaustive et que vous pourriez probablement fabriquer une pipe ou un bang à partir de n’importe quoi si vous essayez vraiment.

Les informations concernant la culture du cannabis sont destinées aux clients résidant dans des pays où cette activité est autorisée par la loi, ou à ceux bénéficiant d’une autorisation spécifique. Nous encourageons nos lecteurs à connaître et à toujours respecter sur la législation en vigueur dans leur pays.

This post is also available in: Anglais