Seedsman Blog
cannabis diabète
Home » Le cannabis protège-t-il contre le diabète ?

Le cannabis protège-t-il contre le diabète ?

Cela peut sembler contre-intuitif, mais il est prouvé que fumer de l’herbe aide à prévenir les troubles métaboliques malgré les fringales. Par exemple, plusieurs études à grande échelle ont indiqué que la consommation de cannabis est associée à une réduction du risque de développer un diabète.

Cannabis et diabète – Les statistiques

L’herbe est réputée pour stimuler l’appétit, et tout le monde sait que la salade ne fait pas le poids quand on est défoncé. Or, d’après les recherches scientifiques, les fumeurs de weed ont tendance à être en bonne santé et sont rarement en surpoids.

Par exemple, une étude portant sur plus de 4 600 personnes aux États-Unis a révélé que les consommateurs de cannabis avaient un tour de taille plus fin que les non-consommateurs. Plus intéressant encore, les fumeurs avaient 17 % de chances en moins de présenter une résistance à l’insuline, ce qui signifie qu’ils étaient moins susceptibles de souffrir de maladies comme le diabète[i].

Une analyse similaire portant sur près de 11 000 adultes américains a révélé que les taux de diabète chez les consommateurs de cannabis étaient inférieurs de 64 % à ceux des non-consommateurs[ii].

Un examen approfondi de la littérature scientifique révèle que cette étude est très représentative de la réalité. En 2002, une autre étude menée à l’échelle des États-Unis a révélé un taux de diabète de 14,3 % chez les personnes qui consommaient du cannabis au moins trois fois par semaine, alors que 22 % des non-consommateurs souffraient de cette maladie. L’année suivante, une autre analyse importante a estimé la prévalence du diabète à environ 17 % pour les fumeurs réguliers et 25 % pour les non-consommateurs[iii].

Plus récemment, deux enquêtes nationales distinctes ont révélé que les consommateurs de cannabis étaient 30 pour cent moins susceptibles de souffrir de diabète que les non-consommateurs[iv].

Comment le cannabis protège-t-il du diabète ?

Le lien statistique entre le cannabis et la réduction du risque de diabète a été reproduit tellement de fois que les scientifiques l’ont largement accepté comme un fait. Ce dont ils sont moins sûrs, en revanche, c’est le mécanisme par lequel l’herbe exerce ses effets protecteurs.

Peu de recherches ont été menées sur ce sujet. Cependant, une étude notable sur des souris a révélé que le CBD empêchait les rongeurs de développer une insulite, qui est causée par l’inflammation d’une région critique du tissu du pancréas qui régule les niveaux d’insuline. Dans une série d’expériences, 30 % des souris traitées au CBD ont développé un diabète, contre 86 % des souris qui n’ont reçu aucun traitement[v].

Il existe également des preuves que la relation entre la consommation de cannabis et le diabète pourrait être partiellement médiée par le sexe. Plus tôt cette année, une étude a indiqué que l’effet protecteur est beaucoup plus robuste chez les femmes que chez les hommes. Après avoir analysé les données de plus de 15 000 personnes, les auteurs de l’étude ont constaté que les femmes qui consomment régulièrement du cannabis avaient 51 % moins de risques d’être diabétiques que les non-consommatrices[vi].

Il est intéressant de noter qu’aucune tendance de ce type n’a été observée chez les consommateurs occasionnels ou les hommes, quelle que soit la quantité d’herbe consommée.

À ce stade, il est impossible de dire pourquoi le cannabis semble protéger les femmes du diabète ou si l’herbe peut être utilisée comme moyen de prévention ou de traitement de cette maladie. Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour éclaircir les détails et aller au fond des choses. Pour l’instant, il est déconseillé aux diabétiques de tenter de traiter leur maladie avec de l’herbe.

[i] Penner EA, Buettner H, Mittleman MA. The impact of marijuana use on glucose, insulin, and insulin resistance among US adults. The American journal of medicine. 2013 Jul 1;126(7):583-9. – https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S0002934313002003

[ii] Rajavashisth TB, Shaheen M, Norris KC, Pan D, Sinha SK, Ortega J, Friedman TC. Decreased prevalence of diabetes in marijuana users: cross-sectional data from the National Health and Nutrition Examination Survey (NHANES) III. BMJ open. 2012 Jan 1;2(1):e000494. – https://bmjopen.bmj.com/content/2/1/e000494.short

[iii] Le Strat Y, Le Foll B. Obesity and cannabis use: results from 2 representative national surveys. American journal of epidemiology. 2011 Oct 15;174(8):929-33. – https://academic.oup.com/aje/article/174/8/929/155851?login=true

[iv] Alshaarawy O, Anthony JC. Cannabis Smoking and Diabetes Mellitus: Results from Meta-analysis with Eight Independent Replication Samples. Epidemiology. 2015 Jul;26(4):597-600. – https://journals.lww.com/epidem/Fulltext/2015/07000/Brief_Report__Cannabis_Smoking_and_Diabetes.21.aspx

[v] Weiss L, Zeira M, Reich S, Har-Noy M, Mechoulam R, Slavin S, Gallily R. Cannabidiol lowers incidence of diabetes in non-obese diabetic mice. Autoimmunity. 2006 Jan 1;39(2):143-51. – https://www.tandfonline.com/doi/abs/10.1080/08916930500356674?journalCode=iaut20

[vi] Ogunsola AS, Smith S, Eniola OA, Mercy UC, Karaye IM. Sex Differences in the Association Between Cannabis Use and Diabetes Mellitus among US Adults: The National Health and Nutritional Examination Survey, 2013–2018. Cannabis and Cannabinoid Research. 2022 Jan 4. – https://www.liebertpub.com/doi/10.1089/can.2021.0134

Les informations concernant la culture du cannabis sont destinées aux clients résidant dans des pays où cette activité est autorisée par la loi, ou à ceux bénéficiant d’une autorisation spécifique. Nous encourageons nos lecteurs à connaître et à toujours respecter sur la législation en vigueur dans leur pays.

This post is also available in: Anglais