Seedsman Blog
Home » Le cannabis est-il efficace contre la sclérose en plaques ?

Le cannabis est-il efficace contre la sclérose en plaques ?

La sclérose en plaques (SEP) est une maladie qui affecte le cerveau et la moelle épinière. Bien qu’il n’existe aucun remède connu pour cette maladie, le cannabis peut aider les personnes atteintes à gérer certains de leurs symptômes. Malheureusement, il n’y a aucune garantie que l’utilisation de cannabinoïdes soit efficace, car la maladie affecte chaque patient différemment.

Traiter la sclérose en plaques avec du cannabis

La sclérose en plaques se caractérise par divers symptômes sur lesquels on sait que le cannabis a un impact, notamment la spasticité et la douleur neuropathique. Bien que la cause exacte de la maladie soit incertaine, nous savons qu’elle est déclenchée par le système immunitaire qui attaque la myéline qui isole les cellules nerveuses. Cela peut entraîner une série de problèmes variés et imprévisibles (tels que la fatigue, la perte de mémoire, la cécité et la paralysie) dont beaucoup ne peuvent être traités par le cannabis.

La première étude significative sur la consommation de cannabis chez les personnes atteintes de sclérose en plaques a été menée en 1997 et a révélé que jusqu’à 97 % des utilisateurs ont constaté une amélioration de la spasticité et de la douleur neuropathique. Cependant, la plante s’est avérée moins efficace pour soulager des symptômes tels que la baisse de la vision, les troubles sexuels, les troubles de l’équilibre ou les pertes de mémoire[i].

Une importante étude menée à l’échelle du Royaume-Uni en 2003 a révélé que les patients qui utilisaient soit du THC synthétique, soit un extrait contenant à la fois du THC et du CBD, présentaient des améliorations plus significatives de la spasticité, des spasmes et du sommeil que ceux qui recevaient un placebo[ii]. D’autres recherches ont indiqué que les patients qui ont utilisé un extrait de cannabis pendant huit semaines ont connu un soulagement deux fois plus important de la raideur musculaire que ceux du groupe contrôle[iii].

Étant donné le lien bien établi entre les cannabinoïdes et le soulagement de la douleur, il n’est pas surprenant que le cannabis se soit révélé prometteur comme traitement de la douleur neuropathique chez les personnes atteintes de sclérose en plaques. Une première étude a révélé que les patients atteints de sclérose en plaques qui ont utilisé un extrait contenant du THC et du CBD ont connu une diminution de 41 % de l’intensité de la douleur, tandis que ceux qui ont reçu un placebo ont connu une amélioration deux fois moindre[iv].

La majorité des douleurs liées à la SEP sont neuropathiques, ce qui signifie qu’elles proviennent de lésions nerveuses. Bien que ce symptôme puisse être traité avec des doses régulières de cannabis ou d’autres médicaments, il est difficile à guérir. Le traitement le plus couramment prescrit pour ce type de douleur est la gabapentine, bien que des études aient montré que l’efficacité de ce médicament est renforcée lorsqu’il est pris en conjonction avec du cannabis[v].

Fumer du cannabis contre la sclérose en plaques

La grande majorité des études sur l’efficacité du cannabis contre la sclérose en plaques ont porté sur les extraits, et il n’existe pratiquement aucune recherche consacrée aux fumeurs de cannabis. Cependant, deux études – menées en 2008[vi] et 2013[vii] – ont montré que fumer de l’herbe traite la douleur neuropathique chez les patients atteints de SEP plus efficacement qu’un placebo.

Malgré un besoin évident de recherches supplémentaires sur ce sujet, l’Académie américaine de neurologie a publié une liste de recommandations concernant le cannabis et les symptômes de la sclérose en plaques. Ces recommandations indiquent que les extraits de cannabis contenant du THC et du CBD peuvent soulager efficacement la douleur et la spasticité liées à la SEP, mais pas les tremblements ni l’incontinence vésicale[viii].

Il n’existe pas non plus de preuves suggérant que la consommation de cannabis puisse ralentir ou prévenir l’apparition de la sclérose en plaques. Cependant, l’utilisation de produits à base de cannabis médical est désormais approuvée dans de nombreux pays – dont le Royaume-Uni – pour traiter la douleur, la spasticité et d’autres symptômes de la SEP.

[i] Consroe P, Musty R, Rein J, Tillery W, Pertwee R. The perceived effects of smoked cannabis on patients with multiple sclerosis. European neurology. 1997;38(1):44-8. – https://www.karger.com/Article/Abstract/112901

[ii] Zajicek J, et al. Cannabinoids for treatment of spasticity and other symptoms related to multiple sclerosis (CAMS study): multicentre randomised placebo-controlled trial. Lancet. 2003 Nov 8;362(9395):1517-26. – https://linkinghub.elsevier.com/retrieve/pii/S0140673603147381

[iii] Zajicek JP, et al. MUSEC Research Group. Multiple sclerosis and extract of cannabis: results of the MUSEC trial. J Neurol Neurosurg Psychiatry. 2012 Nov;83(11):1125-32 – https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/22791906/#:~:text=Results%3A%20The%20rate%20of%20relief,also%20for%20all%20further%20CRSs.

[iv] Rog DJ, et al. Randomized, controlled trial of cannabis-based medicine in central pain in multiple sclerosis. Neurology. 2005;65:812-819. – https://n.neurology.org/content/neurology/65/6/819.2.full.pdf

[v] Turcotte D, Doupe M, Torabi M, Gomori A, Ethans K, Esfahani F, Galloway K, Namaka M. Nabilone as an adjunctive to gabapentin for multiple sclerosis-induced neuropathic pain: a randomized controlled trial. Pain Medicine. 2015 Jan 1;16(1):149-59. – https://academic.oup.com/painmedicine/article/16/1/149/2460271?login=false

[vi] Wilsey B, et al. A randomized, placebo-controlled, crossover trial of cannabis cigarettes in neuropathic pain. J Pain. 2008; 9 (6): 506-21. – https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4968043/

[vii] Wilsey B, et al. Low-dose vaporized cannabis significantly improves neuropathic pain. J Pain. 2013 14 (2): 136-48. – https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3566631/

[viii] Yadav V, et al. Summary of evidence-based guideline: complementary and alternative medicine in multiple sclerosis: report of the guideline development subcommittee of the American Academy of Neurology. Neurology. 2014 Mar 25;82(12):1083-92. – https://n.neurology.org/content/82/12/1083.full

Les informations concernant la culture du cannabis sont destinées aux clients résidant dans des pays où cette activité est autorisée par la loi, ou à ceux bénéficiant d’une autorisation spécifique. Nous encourageons nos lecteurs à connaître et à toujours respecter sur la législation en vigueur dans leur pays.

This post is also available in: Anglais