Seedsman Blog
light autoflowers
Home » Faut-il modifier de cycle d’éclairage des autos ?

Faut-il modifier de cycle d’éclairage des autos ?

C’est une question qui revient régulièrement chez les débutants de la culture du cannabis – mais c’est aussi un sujet de dispute chez les vétérans. Faut-il changer de cycle d’éclairage des autos ? La réponse courte est : vous n’avez pas à le faire, mais vous pourriez le vouloir.

Les variétés auto n’ont pas besoin des changements des cycles lumineux que requière le cannabis photopériodique pour passer à la floraison. Pourtant, le débat sur la question n’est pas clos.

Qu’est ce que le cannabis auto ?

Les plantes de cannabis à autofloraison diffèrent des plantes photopériodiques. Le cannabis photopériodique bénéficie d’un long programme d’éclairage pendant la phase végétative, puis la quantité de lumière, ou les heures d’éclairage, sont réduites de façon spectaculaire pour fournir aux plantes un cycle d’obscurité. À ce stade, les variétés photopériodiques passent en mode floraison, où elles commencent à produire des fleurs.

Avec les plantes à autofloraison, la phase de floraison est indépendante des cycles lumineux. Les autos passent en floraison en raison de leur âge. Que vous éteigniez ou non les lampes n’y change rien.

C’est une astuce génétique, introduite dans les plantes par hybridation. Il existe différents types de cannabis – le cannabis sativa et le cannabis indica, et puis il y a le cannabis ruderalis.

Les variétés ruderalis ont été découvertes dans les climats sauvages de Sibérie, et elles ont évolué pour produire des fleurs même dans ces climats rigoureux. C’est un mécanisme de survie unique. En croisant des variétés ruderalis avec des indicas ou des sativas à photopériode, les breeders ont découvert que le meilleur des deux mondes était soudainement à leur disposition.

Les graines de cannabis autos permettent la production de la variété de votre choix avec une garantie de floraison sans avoir à manipuler la lumière.

Comment cultiver du cannabis auto ?

C’est là que la question du cycle de lumière devient un débat. Puisque la floraison est garantie, il existe des théories contrastées sur le meilleur programme d’éclairage. Approfondissons la question.

24-0

Vous pourriez – et beaucoup de gens le font – donner à vos autos 24 heures de lumière pendant toute la durée de leur croissance. Les producteurs d’intérieur qui utilisent ce cycle d’éclairage affirment qu’il permet aux plantes d’avoir une croissance végétative maximale et qu’il encourage les plantes de cannabis à être plus grandes.

Naturellement, il y a des avantages et des inconvénients à cela. En théorie, oui, 24 heures de lumière peuvent produire des plantes plus grandes et maximiser les récoltes. Il n’y a pas besoin de s’inquiéter d’acheter un minuteur, de le régler ou de se précipiter vers vos plantes pour éteindre les lumières manuellement. Mais un éclairage de 24 heures pour vos plants de cannabis est assez coûteux. Plus vous avez de plantes, plus vous avez besoin de lumières. Plus vous avez besoin de lumières, plus vous utilisez d’énergie, et votre facture d’électricité sera plus élevée. À l’heure actuelle, la dernière chose que beaucoup d’entre nous souhaitent, c’est une énorme facture d’électricité.

light autoflowers

En plus de l’augmentation du coût de la culture avec un programme d’éclairage de 24 heures, l’absence de période d’obscurité signifie que vos plantes n’ont pas de période de récupération, ce qui signifie qu’elles utilisent de l’énergie en permanence. Cela augmente les niveaux de stress imposés à la plante, et bien qu’elles contiennent ces gènes ruderalis super résistants, elles n’ont pas nécessairement les qualités ruderalis à 100%.

18-6

Un cycle de lumière 18-6 signifie 18 heures de lumière avec 6 heures d’obscurité. De nombreux producteurs expérimentés affirment qu’il est essentiel de donner à vos autos au moins 18 heures de lumière. En effet, les autos produisent généralement des plantes plus petites que leurs homologues à photopériode, et pour maximiser la croissance des plantes, 18 heures de lumière sont optimales pour faciliter un développement et un étirement maximum.

N’oubliez pas que les autofloraisons aiment la lumière autant que les variétés à photopériode ; elles n’en ont simplement pas besoin pour fleurir. Donner aux autofleurs une fenêtre de 6 heures d’obscurité signifie qu’elles ne dépenseront pas trop d’énergie – nous avons tous besoin de repos après une dure journée, n’est-ce pas ?

Avec un cycle de lumière 18-6, vos autos produiront une récolte saine et un bon rendement. Vous économiserez un peu d’énergie puisque les lumières sont éteintes 6 heures par jour, tous les jours, mais vous aurez besoin d’un minuteur. Vous pouvez aussi régler votre montre pour ne pas oublier d’éteindre les lumières manuellement.

12-12

Il n’est pas rare que des producteurs maintiennent leurs autos sur un cycle de lumière de 12-12 pendant la phase de floraison. L’avantage de cette méthode est que vous économiserez encore plus sur la consommation d’énergie.

C’est une tactique précieuse pour les cultivateurs qui font pousser du cannabis à autofloraison dans des climats plus chauds. Supposons que vous vous trouviez dans une zone climatique comme la Méditerranée ou l’Afrique du Sud, par exemple. Dans ce cas, il vaut mieux garder vos lumières éteintes pendant la journée pour éviter le stress thermique, puis les allumer la nuit lorsque la température a un peu baissé. Vous réduisez ainsi le risque de surchauffe dans votre chambre de culture.

Un cycle de lumière 12-12 signifie également que vous pouvez mettre vos autos avec vos variétés à photopériode et les deux peuvent joyeusement pousser côte à côte dans le même environnement.

Une chose à garder à l’esprit – alors que les rendements seront toujours respectables sous le régime d’éclairage 12-12, vos autos produiront des buds plus petits.

Le spectre lumineux est-il plus important que le cycle lumineux ?

Il est essentiel de tenir compte de l’impact du spectre lumineux lors de la culture de plantes de cannabis à autofloraison. Si vous voulez tirer le meilleur parti de votre culture, cette attention au détail ne doit pas être négligée.

light cycle autoflowers

Lumière bleue

Pendant la phase végétative, il est préférable de s’assurer que vos autos reçoivent une lumière du spectre bleu. La lumière bleue encourage la croissance de plantes de cannabis courtes et trapues, ce qui est idéal pour les autos afin de les aider à former des fleurs plus grandes. Il a également été suggéré que la lumière bleue ou les UV augmentent les concentrations de cannabinoïdes, y compris le très prisé THC[i].

light cycle autoflowers

Lumière rouge

Au moment de la floraison, passez à un spectre de lumière rouge. Cela peut encourager vos plantes à s’étirer à ce moment-là tout en maximisant la croissance des fleurs. On pense que le spectre de lumière rouge imite l’angle du soleil à la fin de l’été et en automne. Ainsi, vous imitez la nature et obtenez des résultats similaires dans votre salle de culture.

Comment éclairer les variétés de cannabis autos – conclusions

Le cannabis à autofloraison est un excellent moyen de cultiver du cannabis rapidement et discrètement. Oui, vous produirez des plantes plus petites, et oui, peut-être des rendements plus faibles que ceux de certaines variétés à photopériode.

Cependant, comme pour toute culture de cannabis, commencer avec les bonnes génétiques fait une énorme différence pour votre produit final. Seedsman est spécialisé dans les variétés de cannabis à autofloraison, alors faites un saut sur Seedsman.com avant de commencer votre projet et découvrez quelques-unes de nos meilleures graines autos.

Si le rendement est une préoccupation majeure, choisissez l’une de nos autos à haut rendement pour votre prochaine culture. Ensuite, c’est à vous de choisir comment régler vos lumières. Comme de nombreux aspects de la culture du cannabis, l’éclairage est un processus d’essai et d’erreur, et ce qui fonctionne le mieux pour une personne ne conviendra pas forcément à une autre.

[i] https://www.karger.com/Article/PDF/489030

Les informations concernant la culture du cannabis sont destinées aux clients résidant dans des pays où cette activité est autorisée par la loi, ou à ceux bénéficiant d’une autorisation spécifique. Nous encourageons nos lecteurs à connaître et à toujours respecter sur la législation en vigueur dans leur pays.

This post is also available in: Anglais