Seedsman Blog
founding fathers cannabis
Home » Les pères fondateurs cultivaient-ils du cannabis ?

Les pères fondateurs cultivaient-ils du cannabis ?

Le 4 juillet, jour de l’indépendance des États-Unis, évoque des images de drapeau, de pères fondateurs, de fierté nationale et de riche héritage politique. Alors, où se situe le cannabis dans tout ça ? Quelques anciens présidents des États-Unis ont admis avoir fumé de l’herbe dans leur jeunesse. Mais on pense que les tout premiers titulaires de cette fonction ont cultivé leurs propres plantes.

Une brève leçon d’histoire

Les États-Unis ont toujours entretenu une relation compliquée avec le cannabis. De la prohibition féroce du début du XXe siècle à la proposition 215, les décisions controversées concernant cette plante aux États-Unis sont légion. Mais à l’époque des Pères Fondateurs, les choses étaient différentes.

En fait, l’Amérique nous a donné la première loi sur le cannabis dans le nouveau monde. Elle date en effet de 1619.

À cette époque, Jamestown était une colonie anglaise permanente dans ce qui était alors la colonie de Virginie. Les archives montrent que les colons plantaient du chanvre en abondance en raison de sa polyvalence, et l’utilisaient pour fabriquer des cordes, des voiles, des vêtements, etc.

Grâce à ses multiples usages, l’ordre de cultiver du chanvre a été donné à Jamestown en 1619. La plante est rapidement devenue une monnaie d’échange. Les impôts ont été payés en chanvre pendant deux siècles et, jusque dans les années 1800, le rôle du chanvre dans le développement économique était si vital qu’il était illégal de ne pas le cultiver dans certaines régions.

Les Pères fondateurs et le chanvre

L’Amérique s’est-elle construite sur le chanvre ? On pourrait certainement en faire l’hypothèse.

L’utilisation de cette plante était essentielle pour les premières industries du Nouveau Monde et la Guerre d’Indépendance. Les historiens nous disent que les troupes de George Washington sont restées au chaud lors de la bataille de Valley Forge en 1777-1778 grâce à des vêtements fabriqués à la main à partir de fibres de chanvre par des épouses et des mères patriotes.

George Washington cultivateur de chanvre, par Aia Leu, 2013

Avant d’être général, Washington avait été agriculteur et avait lui-même cultivé le chanvre en abondance sur ses terres de Mount Vernon, en Virginie. L’homme qui allait devenir le premier président des États-Unis avait vite compris le grand potentiel du chanvre comme culture commerciale et l’utilisait donc pour fabriquer des cordes, des sacs et des toiles.

Les deux présidents suivants cultivaient aussi du chanvre

C’est John Adams qui a succédé à Washington. Le deuxième POTUS cultivait lui aussi du chanvre. N’oubliez pas que c’était la loi à l’époque et que le chanvre était une culture polyvalente.

Thomas Jefferson a été le vice-président d’Adams avant de devenir lui-même président des Etats-Unis en 1801. Jefferson s’est révélé être un bon cultivateur de chanvre, faisant pousser la plante sur les terres qu’il possédait à Monticello et dans la forêt de Poplar. Mais pour ce qui est de son usage personnel, c’est là que les choses deviennent un peu floues.

Les citations attribuées à Jefferson n’ont pas résisté à un examen approfondi. Il a été dit que la Déclaration d’Indépendance a été écrite sur du papier de chanvre. On pense également que Jefferson cultivait et fumait de la marijuana. Mais les historiens ont depuis remis les pendules à l’heure. La Déclaration d’indépendance a, en fait, été rédigée sur du parchemin fait de peau d’animal.

Jefferson : Un cultivateur particulièrement doué

La relation de Jefferson avec le chanvre est intéressante, car il était un cultivateur habile. Il a pu diversifier le phénotype de la plante par le biais de la sélection naturelle. L’intérêt de Jefferson pour le chanvre a fait de lui la première personne à obtenir un brevet aux États-Unis pour une batteuse de chanvre. Dans son journal, en 1765 il notait : “Le chanvre est abondamment productif, et poussera toujours”.

Malheureusement, ses premières observations sur la nature dioïque de la plante n’étaient pas pertinentes. Il note : “J’ai commencé à séparer la plante mâle de la plante femelle…. un peu trop tard.”

Si seulement le blog Seedsman avait été là à l’époque pour l’aider !

Il est sans doute vrai que Thomas Jefferson cultivait du chanvre. Mais est-ce que lui, ou l’un des autres pères fondateurs, en fumait ? Difficile à dire…

Finies les légendes urbaines !

Internet est plein de mèmes et de fausses informations. Faire des recherches sur le sujet est donc une gageüre. Il suffit de taper sur Google le terme “Thomas Jefferson Cannabis” pour trouver une pléthore de faussetés sur le sujet.

La plus connue d’entre elles est peut-être la citation qui lui est attribuée : “J’ai passé certaines de mes plus beaux moments dans ma véranda, à fumer du chanvre et à observer aussi loin que mon œil pouvait voir.” Cette affirmation a été démentie par Monticello.org, l’encyclopédie officielle en ligne de tout ce qui concerne Jefferson. Le site Web affirme que, bien que Jefferson ait cultivé du chanvre fin, il n’existe aucune preuve qu’il en ait fumé, ni du tabac, ni aucune autre substance.

George Washington, lui, en fumait. Dans l’un des cas les plus médiatisés d’utilisation médicinale, le grand patron des présidents a utilisé du cannabis pour soulager la douleur que ses dents en mauvaise état lui faisaient ressentir.

D’où viennent ces idées reçues

Le fait que des citations attribuées à un prétendu ancien président de l’American Historical Research Society prolifèrent dans blogs cannabiques rend les choses bien complexes. Dans ces articles, le Dr Frank Burke affirme que sept des Pères Fondateurs consommaient du cannabis.

Le Dr Burke cite des noms et des lettres dans lesquelles ces Pères Fondateurs évoquent les plaisirs liés à la consommation chanvre. Burke estime que Washington, Jefferson, Madison, Monroe, Jackson, Taylor et Pierce ne se contentaient pas de cultiver la plante mais appréciaient la fumer.

Il est facile de trouver les citations de Burke, où il affirme que Jackson, Taylor et Pierce étaient tous des militaires qui aimaient fumer avec leurs troupes et que Pierce a déclaré que fumer du cannabis était “à peu près la seule bonne chose” de la guerre américano-mexicaine (1846-1848).

Mais il y a un problème avec le Dr Burke. Il n’existe pas – pas plus que l’American Historical Research Society.

Dans les années 1970, un journal underground appelé Chicago Seed a publié un brillant article satirique. L’article affirmait que sept présidents avaient fumé du cannabis et élaborait une série d’histoires convaincantes sur chacun d’entre eux – y compris des citations quelque peu crédibles. Le Dr Burke et l’AHRS ont été créés pour l’occasion. Mais la réalité est souvent plus intéressante que la fiction et l’histoire ne s’arrête pas à ce canular.

En effet, à l’époque, l’Administrateur de la santé publique des États-Unis était Jesse Steinfeld (et non Jerry Seinfeld). Steinfeld a involontairement cité les remarques du Dr Burke, qui n’existe pas, alors qu’il s’adressait à la National Commission on Marijuana and Drug abuse. Grâce à sa position d’autorité, le public a accepté ses déclarations comme des faits et la légende ne pouvait plus être arrêtée.

Les Pères Fondateurs fumant du chanvre, c’est très peu probable.

À l’époque des Pères Fondateurs, le chanvre était une culture économiquement vitale pour les colonies. C’était un outil indispensable à des fins industrielles et économiques. Donc oui, les Pères Fondateurs ont cultivé du chanvre et ont produit de la fibre. Cela ne fait plus aucun doute.

Mais l’ont-ils fumé après avoir réussi à repousser les Britanniques à Yorktown ? Malheureusement, il semble que non.

Les informations concernant la culture du cannabis sont destinées aux clients résidant dans des pays où cette activité est autorisée par la loi, ou à ceux bénéficiant d’une autorisation spécifique. Nous encourageons nos lecteurs à connaître et à toujours respecter sur la législation en vigueur dans leur pays.

This post is also available in: Anglais