Seedsman Blog
Home » Des études révèlent des bienfaits inattendus des cannabinoïdes

Des études révèlent des bienfaits inattendus des cannabinoïdes

Deux nouvelles études ont mis en lumière certains des avantages étonnants mais inattendus des cannabinoïdes, apportant de nouvelles preuves du remarquable potentiel de guérison de ces composés. La première, parue dans la revue Science Advances, révèle que le CBD peut empêcher le SARS-CoV-2 – le virus à l’origine du COVID – de se répliquer à l’intérieur des cellules infectées[i], tandis que la seconde, parue dans la revue Pharmaceuticals, suggère que le CBG peut aider à réparer les neurones endommagés à la suite de lésions de la moelle épinière[ii].[ii].

Les bienfaits anti-COVID des cannabinoïdes

Alors qu’une autre étude publiée au début du mois indiquait que certains acides cannabinoïdes empêchaient le virus responsable du COVID de pénétrer dans les cellules, de nouvelles recherches ont montré que le CBD avait la capacité d’arrêter l’agent pathogène même après l’infection. Selon les auteurs de l’étude, le cannabinoïde y parvient en régulant à la hausse une enzyme clé qui détruit une partie du matériel génétique du virus et l’empêche de fonctionner.

Les virus ne sont en fait que des morceaux d’ADN enfermés dans une enveloppe protéique, qui interfèrent avec le matériel génétique des cellules qu’ils envahissent pour amener ces cellules hôtes à créer de multiples copies d’eux-mêmes. Cependant, lorsque des cellules humaines infectées ont été placées dans une boîte de Pétri et traitées au CBD, le virus du SRAS-CoV-2 ne pouvait plus infecter ces cellules.

Pour confirmer les bienfaits antiviraux associés aux cannabinoïdes, les chercheurs ont ensuite traité des souris infectées par le COVID avec du CBD pendant une semaine, ce qui a permis de réduire considérablement la charge virale dans leurs poumons et leurs voies nasales. Enfin, les auteurs de l’étude ont analysé les données de la US National COVID Cohort Collaborative. Ils ont remarqué que les épileptiques qui prennent du CBD pour traiter leur maladie ont tendance à être testés positifs au virus beaucoup moins fréquemment que la moyenne nationale.

Les chercheurs soulignent que leurs résultats n’apportent aucune preuve que fumer du cannabis à forte teneur en CBD ou consommer des edibles peut réellement guérir le COVID. Ils appellent néanmoins à la réalisation d’importantes études cliniques sur les avantages du CBD et d’autres cannabinoïdes dans le traitement des maladies respiratoires virales.

Les bienfaits neurogénératifs des cannabinoïdes

Une autre étude portant sur le cannabigérol (CBG) a donné lieu à des résultats incroyables qui pourraient donner de l’espoir aux millions de personnes souffrant de lésions de la moelle épinière. Après avoir traité des neurones en culture avec le cannabinoïde, les scientifiques ont observé la régulation positive de plusieurs gènes vitaux impliqués dans la régénération des cellules nerveuses.

Les premiers résultats ont montré que les neurones prétraités avec du CBG avant la blessure avaient tendance à avoir des taux de survie plus élevés que les cellules non traitées, principalement en raison de la capacité du cannabinoïde à améliorer des gènes spécifiques associés à la production de composés antioxydants. Les cellules nerveuses étaient ainsi protégées et le nombre de décès était inférieur à ce qu’il aurait dû être.

Dans le même temps, les cellules traitées au CBG après une blessure ont présenté une série de changements génétiques importants. Par exemple, les gènes qui déclenchent la libération de facteurs de croissance neuronale ont été renforcés, tout comme d’autres qui servent à remodeler la structure cytosquelettique des cellules.

Encore une fois, cette étude ne prouve pas que l’ingestion de CBG peut régénérer les neurones endommagés. Cependant, elle laisse entendre que les avantages de certains cannabinoïdes peuvent s’étendre au traitement des lésions nerveuses importantes. Des essais plus approfondis impliquant des patients humains seront nécessaires pour étudier cette possibilité. Cependant, il devient de plus en plus évident que de nombreux composés présents dans le cannabis ont un potentiel thérapeutique important et pourraient conduire à la mise au point de traitements révolutionnaires pour toute une série d’affections graves.

[i] Nguyen et al., Cannabidiol inhibits SARS-CoV-2 replication through induction of the host ER stress and innate immune responses, Science Advances, 2022 – https://www.science.org/doi/10.1126/sciadv.abi6110

[ii] Valeri A, Chiricosta L, Gugliandolo A, Pollastro F, Mazzon E. Will Cannabigerol Trigger Neuroregeneration after a Spinal Cord Injury? An In Vitro Answer from NSC-34 Scratch-Injured Cells Transcriptome. Pharmaceuticals. 2022 Feb;15(2):117. – https://www.mdpi.com/1424-8247/15/2/117

Les informations concernant la culture du cannabis sont destinées aux clients résidant dans des pays où cette activité est autorisée par la loi, ou à ceux bénéficiant d’une autorisation spécifique. Nous encourageons nos lecteurs à connaître et à toujours respecter sur la législation en vigueur dans leur pays.

This post is also available in: Anglais