Seedsman Blog
Home » 5 façons d’accroitre l’effet du cannabis sans augmenter les doses

5 façons d’accroitre l’effet du cannabis sans augmenter les doses

Les effets psychoactifs du cannabis peuvent être puissants, mais selon la qualité de votre variété ou la quantité que vous avez consommée, ces effets peuvent s’estomper trop rapidement à votre goût. Comment donc accroitre l’effet ressenti sans doubler la dose ?

Voici comment vous y prendre.

Première surprise, les solutions pour augmenter les effets du cannabis sont remarquablement simples, bon marché (gratuites dans certains cas), et à la portée de n’importe qui. De la pause café à la pause thé, voici nos meilleurs conseils pour ressentir plus puissamment les effets du cannabis :

Petit disclaimer : si la consommation de cannabis est illégale dans votre pays, ces conseils ne vous sont pas destinés.

Changez de variété

C’est la base si vous constatez que votre cannabis ne vous procure plus le même effet psychoactif qu’auparavant. En cas de consommation régulière vous augmentez en effet votre tolérance au cannabis – si vous fumez souvent la même variété, même si elle est de qualité, il y a de fortes chances que votre corps s’habitue à gérer cette quantité de THC.

En variant vos variétés, vous faites découvrir à votre système endocannabinoïde de nouveaux terpènes et des niveaux de cannabinoïdes différents, d’où la possibilité d’effets différents de ceux auxquels vous êtes habitué. Essayez donc une variété plus riche en THC.

Changez de méthode

Êtes-vous fidèle aux joints, fan hardcore des vaporisateurs, ou ne jurez-vous que par les bangs ? Comme toute chose, votre corps finira par s’adapter à votre méthode de consommation de marijuana et saura à quoi s’attendre. Vous ressentirez toujours des effets, mais changez de temps en temps de méthode de consommation et vous remarquerez certainement une différence dans l’intensité des effets que vous ressentez.

Lancez-vous donc dans de nouvelles aventures. Si vous fumez habituellement votre herbe, pensez aux édibles. Préparez des space cakes ou essayez les gummies. Un mot d’avertissement, cependant : les édibles mettent un certain temps à produire leurs effets, et celui-ci est généralement bien plus durable que celui engendré par les autres modes de consommation. Ne consommez donc pas deux space cakes en dix minutes en vous demandant pourquoi vous ne ressentez rien, car il y a de fortes chances qu’une demi-heure plus tard, vous réalisiez que la dose était trop importante !

Changez vos habitudes

Si vous consommez fréquemment du cannabis, vous aurez probablement remarqué que vous devez sans cesse augmenter la quantité d’herbe dans vos joints pour ressentir un effet identique. Cela s’explique par un phénomène hélas bien connu : un usage régulier conduit votre corps à développer une tolérance.

Une pause, même de courte durée, peut donner à votre système endocannabinoïde la possibilité de se réinitialiser, et lorsque vous vous remettez à fumer, l’effet de l’herbe sera plus puissant. Une étude réalisée en 2016 à l’université de Yale a confirmé cette hypothèse, en constatant que la disponibilité des récepteurs cannabinoïdes CB1 dans l’organisme diminue avec le temps en cas de consommation quotidienne. Pourtant, deux jours d’abstinence seulement augmentaient la disponibilité de ces récepteurs – et une pause de quatre semaines permettait de revenir à des niveaux proches de ceux des non-consommateurs de cannabis[i].

Changez de snacks

Ce n’est un secret pour personne que les fumeurs aiment grignoter – mais alors que la plupart d’entre nous se tournent souvent vers des aliments salés (comme les chips) lorsque l’envie de grignoter se fait sentir, il existe des aliments qui peuvent allonger votre high et potentiellement rassasier votre appétit en même temps.

Les mangues sont magiques – non seulement elles sont saines, délicieuses et rafraîchissantes, mais elles contiennent également du myrcène. Le myrcène appartient à la classe des composés terpéniques, et les terpènes sont responsables des saveurs et des arômes que l’on trouve dans le cannabis. Ces terpènes passent directement dans la circulation sanguine, et lorsque le THC arrive dans la circulation sanguine, il commence rapidement à interagir avec les terpènes et conduit à ce que beaucoup considèrent comme un high plus intense et plus durable. Il est souvent recommandé de mâcher de la mangue avant de prendre du cannabis, car bien qu’elle soit efficace après avoir fumé, manger de la mangue avant semble donner les meilleurs résultats.

Cependant, cela peut dépendre de l’individu et de l’efficacité de son métabolisme. La même règle s’applique à la plupart des aliments qui contiennent des terpènes : le brocoli et les noix peuvent potentiellement avoir le même effet et mieux encore, vous pouvez les grignoter longuement et profiter des avantages pour la santé sans avoir à vous soucier de votre tour de taille !

Changez de pratiques physiques

Vous avez peut-être déjà entendu l’expression « runner’s high », qui fait référence à la poussée chimique que les athlètes ressentent lors d’une bonne séance de cardio. Vous ne serez donc pas surpris d’apprendre qu’il est possible de planer en combinant l’herbe et l’exercice physique.

Une étude réalisée en 2013 a révélé que les exercices cardiovasculaires tels que la course à pied, la natation et le cyclisme peuvent augmenter le taux de THC dans le sang de 15 %. Ces pratiques libèrent en effet le THC dormant des réserves de graisse.[iii] Si vous avez laissé votre abonnement à la salle au placard, récupérez-le car une grande partie du THC est stockée dans la graisse corporelle, ce qui ralentit sa libération et limite les effets du cannabis. La réduction de la graisse corporelle par un régime et de l’exercice peut donc théoriquement intensifier les effets de la marijuana.

Les informations concernant la culture du cannabis sont destinées aux clients résidant dans des pays où cette activité est autorisée par la loi, ou à ceux bénéficiant d’une autorisation spécifique. Nous encourageons nos lecteurs à connaître et à toujours respecter sur la législation en vigueur dans leur pays.

This post is also available in: Anglais